fic-Fairy-Tail-13
Profile

♥➸Fairy Tail⇜♥ ₪...

    Ce soir je sortirai sûrement une nouvelle partie du NaLu Week. (avec beaucoup de retard) (19/07/2017 at 10:20 AM)

  • 97942 visits
  • 124 articles
  • 0 hearts
  • 3158 comments

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs ! 20/01/2013

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

おはよう !
元気ですか ?
Ohayo !
Genki desu ka ?

 

Je vous souhaite à tous la bienvenue sur mon blog !
J'écris des fictions, des one-shoot et des drabbles sur le manga Fairy Tail que je poste sur ce blog.
J'écris principalement sur le NaLu (Natsu x Lucy).

 

Je soutiens les couples :
Natsu x Lucy,
Jellal x Erza,
Grey x Jubia,
Gajeel x Levy,
Sting x Yukino,
Rogue x Kagura,
Bixcrow x Lisana,
Luxus x Mirajane,
Bacchus x Cana,
Elfman x Evergreen,
Happy x Carla,
Cobra x Kinana,
Zelef x Mavis.

 

Mon habillage vient de moi même.

 

Pour voir mon blog sur le manga Blue Exorcist c'est par ici

 

Suivez-moi sur Wattpad !
MlleKawaii ←
J'y poste toutes mes autres fictions.

 

Voici un article sur moi
ICI ←

 

Pour en savoir plus sur moi
Biographie ←

 

News Mangas ! (Fairy Tail Dragon Cry / Tokyo Ghoul le film)

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

Index de mes fictions :

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

Fiction 1 : Morte ou vive

 

Résumé : Lucy a disparu et sa tête a été mise à prix. Natsu, Grey, Erza, Gajeel et Luxus partent à sa recherche. Mais alors qu'ils la retrouvent, une bataille acharnée est sur le point de démarrer. Nos héros rentreront-ils à la guilde en un seul morceau ? Arriveront-ils à ramener Lucy vivante ? ...

 

Genre : Aventure, Magie, Romance.

 

Statut : Terminée

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Fiction 3 : Un amour interdit

 

Résumé : Au fil du temps et des missions, Natsu et Lucy se sont découvert un sentiment commun : l'amour. Ils sortent et cohabitent désormais ensemble (ce qui ne change pas beaucoup de d'habitude). Cet amour pourrait très bien être vu d'un mauvais ½il. Ensemble, ils vont devoir affronter des épreuves en tout genre pour que leur amour subsiste. Mais si l'on rajoute à cela la prédiction de l'apocalypse ? Leur amour subsistera t-il ? Vont-ils préférer vivre leur amour et apporter la fin du monde ou rester de simples amis et préserver la paix dans le monde ? Auront-ils le choix ou le destin décidera t-il à leur place ?

 


Genre : Romance, Magie.

 

Statut : Abandon

 


Couple : Natsu x Lucy

 


Chapitre 1 ; Chapitre 2 ;
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Fiction 4 : Quand les rêves deviennent réalité

 

Résumé : A la guilde de Fairy Tail, tout va pour le mieux. Les mages enchaînaient les missions et se rapprochaient petit à petit au plus grand bonheur de Mirajane. Ils ne savent encore rien de la menace qui pèse sur eux, mais une seule personne est au courant. Croyant devenir dingue, cette personne va préférer ne rien dire et ainsi provoquer la mort de personnes autour d'elle dans d'atroces souffrances. Ce n'est que quand la menace s'approche de la seule personne qui lui reste qu'elle va réaliser l'ampleur de cette menace ...

 

Genre : Horreur, Drame, Romance, Magie.

 

Statut : En cours

 

Couple : ...

 

Chapitre 1 ; Chapitre 2 ; Chapitre 3 (à venir) ;
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Fiction 5 (Mini Fiction) : La descente aux enfers (Lucy Day 2017)

 

Résumé : Lucy est une étudiante qui fait de son mieux pour réussir. Malheureusement, cela ne suffit pas. La descente aux enfers commence et personne ne semble pouvoir l'arrêter ...

 

Genre : School, Drame, Romance (suggérée).

 

Statut : Terminée

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Fiction 6 : Un amour de psychopathe

 

Résumé : Une histoire d'amour particulière entre un psychopathe et son admiratrice. D'abord simple amusement, bizutage, puis transformation et manipulation mentale. Découvrez la naissance de cet amour étrange.

 

Genre : Romance, Folie, Lime.

 

Statut : En cours

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Prologue ; Chapitre 1 ; Chapitre 2 ; Chapitre 3 
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
 ; Chapitre 4 (à venir) ;
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
 School fic 1 : Le jeu des sentiments

 

Résumé : Lucy intègre son nouveau lycée. Elle se rapproche de plus en plus du "bad boys" de sa classe qui, avec le temps, commence à entretenir une relation avec elle. Mais ont-ils la vraiment même perception d'une relation amoureuse ? Que se passerait-il si leurs idées était trop différentes ? Ou si elles sont exactement pareilles ?

 

Genre : School, Romance, Lime.

 

Statut : Terminée

 

Couple : Natsu x Lucy

 

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
NaLu Week 2017 ( 1 au 7 juillet )

 

Résumé :Suivez l'histoire naissante de Natsu et Lucy entre désir et lutte. Bienvenue dans mon histoire de 7 chapitres pour ma participation à la NaLu Week 2017 !

 

Genre : Romance, Lemon, Lime.

 

Statut : En cours

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Jour 1 ; Jour 2 ; Jour 3 ; Jour 4 ; Jour 5 ; Jour 6 ; Jour 7 ;
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

Index de mes one-shoots :

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

One Shoot 1 : Quand le rêve devient cauchemar ...

 

Résumé : Natsu et Lucy filent le parfait amour jusqu'au moment où un petit incident vient remettre en question la santé de l'un d'eux. Que va décider l'autre ?

 

Genre : Drame, Romance, Magie, Aventure.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

One Shoot 2 : L'étoile tombée du ciel

 

Résumé : Et si au lieu de Lisanna se soit Lucy qui se soit retrouvé à Edoras par le biais d'une anima ?

 

Genre : Romance, Magie.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
One Shoot 3 : L'anniversaire

 

Résumé : C'est l'anniversaire de Natsu, Lucy se met en quatre pour que cette soirée soit parfaite.

 

Genre : Romance, Magie.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
One Shoot 4 : Fairy Christmas

 

Résumé : Natsu, Lucy et Happy partent en mission le jour de Noël. Leur mission n'est pourtant que du baby-sitting mais rire et sensations fortes seront au rendez-vous !

 

Genre : Romance, Aventure, Magie, Christmas, Humour.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
One Shoot 5 : Why did you run away ?

 

Résumé : « Ceci est un journal, non. Une lettre. Je te l'adresse à toi, oui toi là. Toi qui m'a quitté pendant une année entière avant de revenir comme une fleur ! »
Cet OS est un aperçue de la vie et surtout des pensées de Lucy après le départ de Natsu.

 

Genre : Drame, Romance, Magie.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
One Shoot 6 : ... ( à venir )

 

Résumé : ...

 

Genre : Aventure, Magie, Romance.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Lien : ( à venir )
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
One Shoot 7 : Ses premiers pas

 

Résumé : « Lorsque j'entrai dans le véhicule, je la vis allongée là, masque à oxygène sur le visage. Je lui prit la main et m'essaya à côté d'elle. « Je suis désolé. Tellement désolé. » Mes larmes redoublèrent. L'ambulancier en face de moi me regarda avec compassion. Que pouvait-il savoir de la compassion ? Il ne sait même pas comment on en ait arriver là ! »

 

Genre : Drame, Romance, School.

 


Couple : Natsu x Lucy

 

Lien : One Shoot 7
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
One Shoot 8 : Damaged ( NaLu Day 2017 )

 

Résumé : « Il m'a utilisé et abandonné. Je suis endommagée, détruite. J'attends mon heure dans le couloir de la mort. »

 

Genre : Criminels, Romance, Lime.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
 Two Shoot 1 : Le plus beau jour de leurs vies

 

Résumé : Enfin le plus beau jour de la vie d'une des fées est arrivé ! Son mariage ! Ce jour exceptionnel va permettre à deux autres fées de se rapprochées...

 

Genre : Romance, Magie.

 

Couple : Erza x Jellal ~ Natsu x Lucy

 

Lien : Partie 1 ~ Partie 2 ( à venir )

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

Index de mes Drabble :

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

Le Drabble : c'est un travail extrêmement court de fiction littéraire contenant exactement cent mots ( j'en fais trois cent) en longueur, le titre ne compte pas dans le nombre de mots. Le but du Drabble est d'évaluer la capacité de l'auteur à exprimer des idées intéressantes dans un nombre de mots extrêmement limité.
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Drabble № 1 : Valentine's Day

 

Résumé : Lucy cherche une mission comme cadeau de Saint Valentin pour Natsu.

 

Genre : Romance, Magie, Aventure.

 

Couple : Natsu x Lucy

 

Lien : Drabble 1
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Drabble № 2 : Joyeux anniversaire Levy

 

Résumé : Levy va à la guilde en pensant que Gajeel à oublier son anniversaire. C'est alors qu'il va lui faire le plus beau des cadeaux.

 

Genre : Romance, Magie, Humour.

 

Couple : Gajeel x Levy

 

Lien : Drabble 2
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Drabble № 3 : Lumière et ténèbres

 

Résumé : En ces quelques lignes, voici résumé l'histoire de notre protagoniste, ses sentiments et ses plus grands regrets.

 

Genre : Drame, Romance ( suggérée ), Magie.

 

Couple : Zelef x Mavis

 

Lien : Drabble 3

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Drabble № 4 : Pour l'amour du poisson

 

Résumé : Un des personnages conclut un pacte avec un autre en l'échange d'un fabuleux trésor !

 

Genre : Humour, Magie.

 

Couple : (suggérés) Natsu x Lucy ; Gajeel x Levy ; Grey x Juvia ;

 

Lien : Drabble 4

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Drabble №5 : A Day In A Fire Dragon Slayer's Life

 

Résumé : Description d'une journée banale dans la vie d'un dragon slayer de feu.

 

Genre : Humour, Combat, Magie.

 

Couple : /

 

Lien : Drabble 5

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !
Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

Autre articles :

 

 

 

 

 

 

 

Commandes d'images : Pour commander ; Montages 1 ; Montages 2 ; Montages 3 ;

 

Concours de couples : 1 (Yaoi / Yuri ) ;

 

Quelques dessins d'Hiro Mashima : Partie 1 ; Partie 2 ; Partie 3 ; Partie 4 ; Partie 5 ; Partie 6 ; Partie 7 ; Partie 8 ;

 

Artbook Fairy Tail Fantasia : Partie 1 ; Partie 2 ;

 

Quelques couples de Fairy Tail : ; ; ; ;

 

 

Vidéos : 1 ( OAV 4 / NaLu Moments ) ~ 2 ( Lucy Heartfilia ) ~ 3 ( thème principal Fairy Tail ) ~ 4 ( Opening 14 / Paroles / Traduction ) ~ 5 ( Ma première vidéo ) ~ 6 ( les mangas by le Rire Jaune ) ~

 

Jeux : 1 ~ 2 ~ 3 ~

 

 

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

 

Mes objectifs :
visites :  90 000 / 95 000
commentaires : 2 500 / 3 000
abonnés : 55 / 60

 

 

Encore une petite chose :
Je suis blog source Fan Fic et Fairy Tail !
 J'ai été Blog Star du 12/12/15 au 5/01/16 !

 

 

BONNE VISITE SUR MON BLOG !

 

 

Bienvenue sur mon blog chères visiteurs !

 

© Propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. Tous Droits Réservés.

Tags : Ohayo Mina - Bienvenu !! - Fiction 1 - School fic - One Shoot - prévenu(e)s - Fiction 3 - Fiction 4 - Fiction 5 - Drabble

NaLu Week 2017 : Jour 5 - Masque 09/07/2017

 
NaLu Week 2017 : Jour 5 - Masque

 


Jour 5 - Masque

 


/!\ ATTENTION : Ce chapitre contient une partie destinée à un public averti. Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que vous lisez. /!\

 


Lorsque j'ouvre les yeux, les rayons du soleil réchauffe déjà la pièce. J'ouvre les yeux avant de les refermer aussitôt, la luminosité brûlant mes iris. Je tâte le matelas à côté de moi mais il est vide et froid. Elle a du s'enfuir dans la nuit. J'essaie à nouveau d'ouvrir mes yeux. Mes vêtements ne traînent plus au sol mais sont pliés avec soin sur ma chaise de bureau. Qui est donc cette fille qui couche avec moi avant de s'enfuir en prenant soin de plier mes vêtements pour éviter qu'ils ne soient fripés ?
Je passe une de mes mains sur mon visage. Il faut que je prenne une douche pour me remettre de mes émotions. J'enfile un caleçon et sort de ma chambre. Je traverse le salon pour rejoindre la salle de bain quand je crois Grey.

 


- Eh ben mon pote, tu t'es pas emmerdé hier soir. Me dit-il en me donnant une tape sur l'épaule.

 


Je ne pris pas la peine de lui répondre, l'esprit encore trop embué par ma courte nuit. J'entre dans la salle de bain où une affreuse chaleur règne. Grey a probablement du prendre sa douche juste avant. Je verrouille la porte et me défait de mon sous-vêtement en entrant dans la douche. Tout d'un coup j'entends un « bonjours ». Je sursaute et me retourne pour découvrir ma compagnie de cette nuit, nue dans ma douche.

 


- Excuse moi, je pensais que tu étais parti. Lui dis-je en fermant les yeux.

 


Je sens alors son corps se coller au mien. Ses mains se promènent sur mon torse et ses lèvres rencontrent les miennes.

 


- Ouvre tes yeux. Me souffle-t-elle à l'oreille. On a encore du temps devant nous.

 


J'ouvre les yeux et la vois me sourire et prenant mes mains pour les mettre sur ses fesses dénudées. Elle se hisse sur la pointe des pieds et m'embrasse à nouveau. C'est un baiser beaucoup plus tendre.
D'un coup, je la plaque contre le mur carrelé de la douche et intensifie notre baiser. Elle passe ces mains dans ma nuque et promène ses doigts dans mes cheveux. Elle interrompt notre baiser pour s'attaquer à mon cou et y laisser quelques baisers. Je soupire d'aise tandis que sa main se fraie un chemin jusqu'à mon entre-jambe. Elle le caresse lentement. Je reprend possession de ses lèvres tandis qu'elle passe ses jambes autour de mon bassin. Elle décolle ses lèvres des miennes et mordille doucement le lobe de mon oreille. Je donne un coup de rein et m'enfonce en elle dans un lourd soupir. Elle pousse un gémissement quand je commence à me mouvoir. Je l'embrasse pour éviter de réveiller tout l'immeuble. Je fais des mouvements lents tandis que ces ongles se promènent sur mon dos meurtrit de la veille. J'accélère mes mouvements jusqu'au point culminant. Elle penche la tête en arrière en m'offrant son cou. Je lui laisse un suçon comme trace de mon passage. Je jouis en elle dans un dernier râle, lui arrachant un puissant gémissement, l'orgasme.
Je me retire et l'aide à remettre les pieds sur terre. Elle passe rapidement sous l'eau gelée avant de sortir de la douche puis de la salle de bain avec une simple serviette autour de son corps de rêve. Je la regarde partir puis fermer la porte. Cette fille est complètement allumée !
Je prend ma douche pendant un long moment. Lorsque je retourne dans ma chambre, elle est déjà parti. C'est alors que je trouve un téléphone portable sur mon lit qui ne m'appartient pas. Elle l'a probablement oublié. J'essaie de le déverrouiller mais il est bloqué par un code. Je peux juste lire le début d'un message qu'elle a reçut. « Salut bébé, si tu reviens en cours aujourd'hui je t'atte... ».
J'ai du mal à croire que quelqu'un puisse appeler une femme pareille « bébé ». C'est comme si elle était différente en réalité. Comme si elle portait un masque lorsqu'elle est avec moi. Peut-être qu'elle est vraiment elle-même avec moi et qu'elle porte un masque avec les autres. Je pense que je n'aurai jamais la réponse.
J'ai passé le reste de la journée allongé sur le canapé à jouer à la console avec Grey. Ce dernier n'avait cessé de me charrier sur ma douche de ce matin car, bien évidement, il avait tout entendu.
J'attendais désespérément qu'elle revienne chercher son portable qui n'a pas l'air d'avoir une grande valeur à ces yeux. Comment peut-elle ne pas se rendre compte d'avoir oublié une chose pareille ? J'avoue être aussi triste car c'était mon seul moyen de la joindre.
Je prend une nouvelle fois quelques Curly dans le paquet éventré sur la table basse. Grey s'écrie à la victoire quand son véhicule franchit la ligne d'arrivée me laissant loin derrière.

 


- Bah alors Nat', on est pas concentré ? Me demande-t-il en riant.
- Je suis juste préoccupé. Dis-je en posant la manette.
- Je t'ai quand même battu. J'ai battu le champion en titre de Mario Kart de cet appartement !

 


Je lui souris tandis qu'il me tend un bière. Je la saisis et fait sauter la capsule simplement en la soulevant du bout de mon pouce. Je bois une gorgée quand quelqu'un sonne. Je regarde Grey qui me fait signe d'y aller. Je souffle en me levant direction la porte d'entrée.
Lorsque je l'ouvre, je découvre avec surprise un livreur de pizza.

 


- Bonjours, j'ai une Regina pour un certain « mec de la boîte ». Me dit le livreur en lisant un papier.
- C'est probablement moi. Dis-je en tendant les mains pour attraper le carton.

 


Le livreur me tourne le dos et commence à partir quand je l'interpelle.

 


- Vous voulez pas que je vous paie ?
- C'était payé d'avance.

 


Il s'engouffre dans la cage d'escalier tandis que je referme la porte. J'arrive dans le salon et Grey regarde le carton de pizza avec envie.

 


- Trop cool ! T'as commandé une pizza ! Dit-il en se levant du canapé.
- Ce n'est pas moi qui l'ai commandé.

 


J'ouvre le carton et voit un mot scotché sur l'intérieur du carton. Je l'attrape et le lis tandis que Grey prend une part de pizza.

 


« Mon bel Apollon,
Petit présent de ma part pour que tu ne m'oublie pas. Je crains avoir oublié mon portable chez toi ce matin. Retrouve moi demain à l'angle de la treizième et de la quatorzième rue sur HomeStand Road pour quatorze heures. Apporte le téléphone.
Xoxo, Mademoiselle la belle blonde. » 

 

 

 

 


A SUIVRE ...

 


NaLu Week 2017 : Jour 5 - Masque

Tags : NALU WEEK

NaLu Week 2017 : Jour 4 - Langue du corps 04/07/2017

NaLu Week 2017 : Jour 4 - Langue du corps

 


Jour 4 - Langue du corps

 

/!\ ATTENTION : Ce chapitre contient une partie destinée à un public averti. Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que vous lisez. /!\

 


Elle n'avait pas menti. Le soir même, elle était là devant ma porte. Je l'avais fait entrer en prenant soin d'éviter Grey et Luxus qui jouait à la console dans le salon. Je l'ai fait entrer dans ma chambre et elle s'est installée sur le lit pendant que je nous ai cherché des boissons. J'entre dans le salon prendre les verres quand Luxus m'interpelle.

 


- Ben alors Nat', tu as vachement soif ! Ria-t-il en désignant les deux verres que j'avais en main.
- C'est pas pour moi. En tout cas, pas les deux. Dis-je en remplissant les verres de vodka pomme.
- Je m'en doute. Qui est l'heureuse élue ?

 


Je lui souris et retourna dans la chambre sans lui répondre.
Lorsque j'entre, elle est couché sur le ventre de façon à ce que la première chose que je vois en entrant soit son derrière, trop peu couvert d'une simple jupe courte. Je détourne les yeux en posant les verres sur la table de nuit.

 


- Tu veux regarder un film d'abord ? Me demande-t-elle.
- Pourquoi pas, choisis ce que tu veux. Lui dis-je indifférent.

 


Je m'assois à côté d'elle sur le lit et commence à boire mon verre. Elle prend mon ordinateur portable et cherche un film sur Netflix.
Finalement, elle pose l'ordinateur à côté du lit et se retourne vers moi.

 


- Va poser les verres ailleurs si tu ne veux pas qu'ils finissent par terre. Me dit-elle.

 


Je me lève pour poser les verres sur la commode à côté de la porte. Quand je me retourne, je la vois se relever du lit et avancer vers moi. Je crois rêver lorsqu'elle m'embrasse pour la seconde fois en me plaquant contre le mur. Je place mes mains sur ses hanches tandis que les siennes parcourent mon torse. Elle soulève doucement mon tee shirt et ce n'est qu'à ce moment précis que je comprend que nous sommes sur la même longueur d'ondes. Je nous retourne et la plaque à son tours contre la porte de ma chambre. J'embrasse son cou alors qu'elle soupire un « enfin ». Elle avait cet objectif depuis le début mais j'ai eu peur de la forcer.
Je remonte et embrasse à nouveau ses lèvres en remontant son adorable débardeur. Je me sépare de sa délicieuse bouche uniquement pour lui retirer son haut et elle le mien. Je la colle à mon torse et sa poitrine s'écrase contre moi. Cette fille va me rendre fou !
Elle me pousse jusque sur le lit et enlève mon pantalon et sa jupe avant de se mettre à califourchon sur mon bassin. Mon sexe se réveille peu à peu tandis qu'elle imite des mouvements circulaires avec son bassin sur le mien. Mes mains sur ses hanches, je me relève doucement pour prendre possession de ses lèvres à nouveau. Elle embrasse comme une déesse.
Je glisse mes mains dans son dos et dégrafe son soutien gorge. Il atterri au sol tandis que je descends mes lèvres sur ses seins. Mes lèvres et ma langue s'amuse avec ses pointes roses et gonflées. Je l'entends soupirer de plaisir alors qu'elle descends ses mains sur mon caleçon et caresse doucement mon entre-jambe à travers le tissu. Elle finit par me retirer mon caleçon et moi sa culotte. Je la fais basculer sous mon corps et dépose un chemin de baisers depuis son menton en passant par son cou, sa poitrine, son ventre, jusqu'à son sexe. Ma langue s'amuse alors avec son petit bout de chaire tandis qu'elle gémit doucement. Je remonte ensuite jusqu'à ses lèvres et l'embrasse. Je m'arrête un instant et récupère un préservatif dans ma table de nuit et l'enfile. Je me remet au-dessus d'elle et l'embrasse tout en entrant dans son intimité. Elle gémit entre mes lèvres. Je commence à bouger en elle et à faire des mouvements de vas et viens de plus en plus vite. Elle croise ses jambes dans mon dos et y plante ses ongles. J'accélère mes mouvements alors que la tête de lit frappe le mur au même rythme que nos mouvements. Je suis sûr que Grey nous entendra de toute façon.
Je continue mes mouvements tandis que cette magnifique jeune fille gémit plus fort. Dans un ultime coup de reins et un râle puissant, je jouis et elle me suit. Je m'écrase sur sa poitrine un instant, reprenant mon souffle. Je me retire ensuite d'elle et jette le préservatif. Je la rejoins dans le lit et m'allonge sur le dos, un bras derrière la tête. Elle se colle à moi, la tête dans le creux de mon épaule et la main sur mon torse. Je met ma main dans son dos quand je commence enfin à trouver le sommeil. Il était deux heures du matin.

 

 

 

 


A SUIVRE ...

 


NaLu Week 2017 : Jour 4 - Langue du corps

Tags : NALU WEEK

NaLu Week 2017 : Jour 3 - Défauts 03/07/2017

NaLu Week 2017 : Jour 3 - Défauts

 


Jour 3 - Défauts

 


Après le départ de cette fille, je me suis endormi d'un seul coup.
En me réveillant ce matin, je découvre Grey jouant à la console, un bol de céréales ornait la table basse.

 


- Alors, la touffe rose. Tu as voulu cacher la venu d'une gonzesse cette nuit ? Me demande-t-il sans quitter l'écran des yeux.
- Je ne cache rien du tout. Dis-je en me préparant un café.
- Alors ? Raconte, c'est qui ? Dit-il en mettant le jeu sur pose et en me faisant face.
- La blonde de la boîte.
- Eh ben ! Tu t'embête pas avec une beauté pareille !

 


Il retourne à son occupation tandis que je sirote mon café. Il a raison, elle est magnifique. Que diable veut-elle d'un gars comme moi ?
Je finis mon café et met la tasse au lave vaisselle. Je vais dans ma chambre et cherche ma veste ainsi que mon casque de moto.

 


- Grey, j'me tire. Criais-je depuis l'entrée.
- Yep !

 


Je sors de l'appartement et referme la porte. Je descends dans la rue et récupère ma moto garée devant l'immeuble. J'enfile ma veste puis mon casque. La moto démarre dans un vacarme tel un orage. Je me lance dans la ville jusqu'aux limites. Je les dépasse et j'accélère.
Est-ce que cela vaut vraiment la peine ? Vais-je uniquement coucher avec cette fille ? J'ai l'impression qu'elle me prend pour un abruti. Je n'ai aucun contrôle sur la situation. Je crois que c'est justement ça qui me plaît.
J'accélère, ma moto dépasse les cent cinquante kilomètres heures. J'entends le bruit d'une autre moto derrière moi. Elle se rapproche de plus en plus jusqu'à être à côté de moi. Je tourne rapidement les yeux lorsque je reconnais le casque du conducteur. C'est exactement le même que cette fille. Elle me fait signe de la main pour que je la suive et je ne sais pas pourquoi, je l'ai tout de même fais. Je la suivais sans même savoir où elle allait. Je m'en fichais.
Elle s'arrête devant un bar et retire son casque. Je l'imite et la suit à l'intérieur, comme hypnotisé par le mouvement de ses cheveux d'or. Elle s'assoit au bar et passe commande. Je m'assois à côté d'elle.

 


- Tu m'explique ce qu'on fait là ? Lui demandais-je.
- C'est toi qui m'a suivis. Moi, je sais exactement ce que je fais là. Me dit-elle en buvant dans son verre qu'elle venait de recevoir.
- Tu m'as fait signe alors, qu'est-ce que tu veux ? Dis-je en prenant une gorgée de mon verre.

 


Je fais une légère grimace. Cette fille est bien accrochée. Elle a commandé deux vodkas, moi qui m'attendais à des limonades.

 


- Je veux établir quelques règles avec toi. Me répondit-elle, son regard perçant le mien.
- Quels règles ?
- Si je m'offre à toi, faisons ça dans les règles de l'art.

 


Elle buvait une autre gorgée de son verre tandis que je hoche la tête.

 


- Premièrement, je ne suis pas ton jouet. Je suis une femme alors traite moi avec respect. Deuxièmement, je t'accorde une relation basée uniquement sur le plaisir charnel. Aucun sentiments. Troisièmement, interdit de parler de notre arrangement à qui que se soit. Tout ce que les gens ont besoin de savoir c'est qu'on a une relation. Rien de plus.

 


Elle avait finit son petit discours sans ciller et me regardait droit dans les yeux, comme attendant mon approbation. Je baisse les yeux vers mon verre et le termine.

 


- Ça me va. Dis-je en relevant les yeux vers elle.

 


Un sourire s'étendait sur son visage.

 


- Parfait. Tu es libre ce soir ? Me demande-t-elle en se levant de son siège.
- Ce soir ? Demandais-je abasourdi.
- Je te dois une nuit de plaisirs, je te rappelle.
- Oui, ce soir c'est très bien. Dis-je confus.

 


Elle m'offre un sourire vainqueur et sort du bar. Je demanda au barman de me remettre un verre. Je n'y croyais pas. Elle s'offre à moi sans même savoir quel genre de personne je suis. Elle ne connaît même pas mon prénom. D'ailleurs, je ne connais pas le sien non plus.
Je termine mon verre en pleine réflexion. Je rentre chez moi et prend une douche.
Aujourd'hui, je pense que mon plus grand défaut a sûrement été la naïveté. J'ai été naïf de croire que je pourrais coucher avec cette fille encore et encore sans éprouver le moindre sentiment.

 

 

 

 


A SUIVRE ...

 


NaLu Week 2017 : Jour 3 - Défauts

Tags : NALU WEEK

NaLu Week 2017 : Jour 2 - Tarot 02/07/2017

 
NaLu Week 2017 : Jour 2 - Tarot

 


Jour 2 - Tarot

 


Je n'ai pas réussis à dormir de la nuit. Cette fille m'obsède. Je me lève en enfile un tee shirt et un pantalon où sont accrochés quelques chaînes, mon préféré. Je décide de l'appeler. J'entends la première sonnerie puis, pris d'une soudaine angoisse, je raccroche. Qu'est ce qu'il m'arrive ? Je ne me suis jamais comporté comme cela avec une fille. Peut-être avais-je des remords de lui téléphoner à cinq heures du matin. Non, elle ne dort sûrement pas. Je décide de la rappeler. Cette fois-ci j'attends qu'elle décroche.

 


- Allô ? Dit-elle doucement.
- Salut, je suis la gars de la boîte. Commençais-je confiant. Désolé j'aurais pas du te déranger à cette heure. Dis-je en passant une main sur mon front.
- T'inquiètes pas. J'ai toujours du temps pour les beaux garçons. Qu'est ce que je peux faire pour toi ?
- J'aimerais te revoir. Avouais-je.
- Je savais que tu dirais cela. Quand ?
- Le plus vite possible. Avais-je dis sans réfléchir.
- Donne moi ton adresse et je viens.

 


Je n'en croyais pas mes oreilles. Soit cette fille est une allumeuse, soit je lui plais vraiment et elle aime le danger. Après tout, elle ne me connaît pas et elle veut débarquer chez moi.

 


- Sérieux ? Lui demandais-je.
- Ouais, j'arrivais pas à dormir de toute manière.

 


Sans réfléchir je lui dis mon adresse et elle raccroche après m'avoir susurrer un sensuel « A toute suite. » suivit d'un baiser.
Je m'allonge sur mon lit. Mais qu'est ce que je viens de faire, bordel ? J'espère qu'elle ne s'imagine pas que je veux regarder un Disney à cinq heures du matin en mangeant de la glace. Je ne suis pas fait pour avoir une « petite-amie ». Je suis fait pour les plans cul, une histoire d'un soir, une aventure, un moment de plaisir partagé.
J'entends le bruit d'une moto et je me lève pour regarder par la fenêtre. Mon dieu, elle venait d'arriver sur une sublime moto sport verte pomme. Elle portait un pantalon en cuir noir et une veste de moto. Elle retira son casque et secoua sa tête pour remette ses cheveux d'or en place. Elle était toujours aussi magnifique qu'il y a quelques heures à peine. Elle entra dans l'immeuble et je me précipita à la porte pour lui éviter de sonner. Je ne voudrais pas qu'elle réveille Grey tout de suite. J'ouvre la porte et la voici devant moi, un sourire embellissait son visage d'ange.

 


- Salut. Dit-elle simplement.
- Salut. Dis-je sans la quitter des yeux. Entre, je t'en prie.

 


Je m'écarte pour la laisser entrer et referme la porte.

 


- Par contre faut qu'on aille dans ma chambre pour pas réveiller mon coloc'. Dis-je avant de me rendre compte de ce que je venais de dire.

 


Elle me sourit et finit par me suivre dans ma chambre. Je referme la porte et me retourne alors qu'elle retire sa veste. Elle porte un magnifique débardeur bleu en dentelles qui me laisse entrevoir sa sublime poitrine. Je détourne le regard tandis qu'elle s'assoit sur mon lit.

 


- Alors, tu veux qu'on discute ou qu'on passe aux choses sérieuses. Me dit-elle en plongeant son regard noisette dans mes yeux onyx.
- Les choses sérieuses ? Répétais-je en ayant peur de mal interpréter ses paroles.

 


Elle sortit alors de sa poche un jeu de tarot.

 


- Si tu gagne la partie, je t'accorde une nuit avec moi. Dit-elle en souriant.

 


Je n'arrive pas à croire qu'elle m'ait proposé une telle chose. Je m'assois sur le lit, en tailleur face à elle. Nous commençons à jouer.
Elle commençais à gagner quand je la rattrape. Je me demande vraiment si elle ne fait pas exprès de perdre. J'abats mes dernières cartes et c'est la victoire. Je la regarde avec un sourire vainqueur. Elle relève les yeux sur mon visage et sourit.

 


- Félicitations. Je vais partir maintenant. Dit-elle en se levant et en enfilant sa veste, casque en main.
- Tu pars déjà ? Demandais-je en me levant à mon tours.

 


Elle me regarde et sourit. Elle se rapproche de moi, se hisse sur la pointe des pieds et dépose un baiser à la commissure de mes lèvres. Elle se retourne et s'en va en me soufflant ses dernières paroles :

 


- A bientôt.

 

 

 

 


A SUIVRE ...

 

NaLu Week 2017 : Jour 2 - Tarot

Tags : NALU WEEK

Drabble 5 : A day in a fire dragon slayer’s life ( Natsu Day 2 juillet 2017 ) 02/07/2017

 
Drabble 5 : A day in a fire dragon slayer’s life ( Natsu Day 2 juillet 2017 )

 


Drabble 5 : A day in a fire dragon slayer's life

 


- Yo les nazes ! Dit le dragon slayer de feu en explosant, une fois encore les portes de la guilde.

 


Comme à leur habitudes, les mages discutaient, riaient ensemble. Mais quelque chose manquait à Natsu. Il avait une envie irrépressible d'embêter quelqu'un. C'est pour cela qu'une fois de plus, il se retourna et commença à énerver son acolyte Grey. Après quelques insultes, la bagarre était lancée et un mage ne tarda pas à atterrir dans le fraisier d'une des plus puissantes mages de Fairy Tail, si ce n'est la plus puissante. Il finit assommer et recommencera dès le lendemain.

 


Mots : 100

 

 FIN

 


Drabble 5 : A day in a fire dragon slayer’s life ( Natsu Day 2 juillet 2017 )

NaLu Week 2017 : Jour 1 - Nostalgie 30/06/2017

NaLu Week 2017 : Jour 1 - Nostalgie

 

Jour 1 – Nostalgie

 

 


Je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais accepté de finir la soirée en discothèque après de nombreuses parties de jeux vidéos chez Grey. Nous sommes partis à cinq : Grey, Gajeel, Luxus, Jellal et moi. Autant vous dire qu'à cinq dans une petite Peugeot 205, on s'est serrés surtout à l'arrière. Le trajet, bien que court, a été bien animé. Gajeel essayait de nous faire profiter de ces talents de chanteur. On recherche toujours encore ce talent égaré d'ailleurs. Il nous a seulement rendu sourd en l'espace de cinq minutes. Luxus avait proposé de l'assommer, Jellal riait à gorge déployés, Grey conduisait et moi j'étais là, la tête contre la vitre arrière du véhicule. Je n'avais pas vraiment envie d'aller en boîte. C'est seulement quand quatre paires d'½ils se sont mises à me fixer entre deux parties de Call Of Duty que j'avais finalement dis oui.
Arrivés devant le « Lousiana Club », le vigile contrôle nos cartes d'identité et nous laisse entrer. Les autres ont bien essayer de me faire croire qu'ils n'avaient pas prévu d'aller en boîte, c'était tout de même bizarre qu'une table au nom de Fullbuster était déjà réservée. Nous nous installons pendant que Luxus va chercher une bouteille au bar. C'était son tour de payer la tournée. Le club était encore calme à cet heure mais les jeunes commençaient déjà à affluer. J'observais la gente féminine au fur et à mesure, histoire de trouver de quoi me mettre sous la dent pour ce soir. Luxus est revenu avec la bouteille et nous avons commencé à boire nos premiers verres.

 


- Alors Natsu, tu as déjà repéré ta nouvelle victime ? Me dit Grey en riant.
- Non. Et ce ne sont pas des victimes. Répondis-je en finissant mon verre et en le tendant à Gajeel qui le remplit.
- Ah si, ce sont des victimes. Quand elles partent le lendemain en pleurant, ce sont des victimes. En plus, je sais de quoi je parle je vis dans le même appartement que toi, la touffe rose.
- Me cherche pas le nudiste.
- C'est pas de ma faute si j'aime me promener en caleçon dans mon propre appartement !

 


Tout le groupe se mit à rire. Évidemment que nos disputes les faisaient rire. Ils savaient comment cela allait se finir : moi choisissant une fille pour passer la nuit et faisant un maximum de bruit pour empêcher Grey de dormir. Le lendemain, ce serait à son tour de me rendre la pareille. Depuis le début de l'université, cela à toujours été ainsi. On se dispute sans cesse même si on est amis. Oui oui, vous avez bien lu, « amis ». Dépêchez-vous de relire, je ne le redirai plus jamais.
J'entame mon quatrième verre lorsque je vois la plus belle des créatures que je n'ai jamais vu. Un groupe de filles venait d'arriver avec parmi elles, une magnifique blonde portant une petite robe noire dos nu. Elle était élancée sur ces longues jambes et son sourire illuminait la pièce. Son regard noisette scruta la salle avant qu'une des autres filles ne l'emmène au bar.

 


- Ça y est ! Natsu a repéré de la chaire fraîche ! Rit Jellal.
- Tais toi. Dis-je sans quitter cette fille des yeux.

 


Cela faisait près d'une demi-heure que cette fille était arrivée. Entre temps, tout le groupe est allé danser tandis que je suis resté assis là, à la regarder en buvant mon verre. Je crois que je me suis fait repérer car la fille aux cheveux rouges à côté d'elle lui a donné un coup dans les côtes avant de lui faire signe de la tête dans ma direction. La belle blonde pose enfin son regard noisette sur moi tandis que je la fixe, humidifiant mes lèvres en passant ma langue, je me sens déglutir. Elle me toise de haut en bas avant de chuchoter quelque chose à l'oreille de son amie aux cheveux rouges. Surpris, je la vois ensuite s'avancer vers moi d'un pas décidé. Elle s'arrête devant moi et me regarde en replaçant une mèche de ses cheveux d'or derrière son oreille.

 


- Tu danse ? Me demande-t-elle.
- Avec plaisir. Lui dis-je en souriant. Tu veux un verre avant ?
- Pourquoi pas.

 


Elle s'assit à côté de moi tandis que je lui tend un verre. Elle me remercie et le boit tranquillement. Je la détaille de plus près. Ses cheveux d'or contiennent en réalité plusieurs nuances de blonds. Sa robe noire lui arrive mi-cuisse et se relève un peu lorsqu'elle s'assoit ce qui dévoile un petit tatouage représentant une triade coupé d'une barre. J'ai toujours trouvé que les petits tatouages embellissaient le corps d'une femme. Ses iris noisettes se posent à nouveau sur mon regard onyx.

 


- On y va ? Me demande-t-elle.
- Oui.

 


Je me lève et lui tend la main. Elle la saisit en souriant. Je l'emmène sur la piste et colle délicatement mon corps au sien. Elle dansait vraiment à merveille. On aurait dit une muse, une déesse. Je mourrais d'envie de l'embrasser. Alors qu'elle dansait dos à moi, je baisse ma tête et dépose un baiser dans sa nuque pour voir comment elle réagit. Je suis surpris de la voir pencher la tête sur le côté pour me donner un plus grand accès. Elle se retourne, place ses mains dans ma nuque et plante son regard dans le mien. Mon dieu, cette fille est à tomber. Elle se hisse doucement sur la pointe de ses pieds et pose doucement ses lèvres sur les miennes. J'amplifie notre baiser et glisse mes mains jusqu'à ses hanches. Ce baiser est à la fois tendre et sauvage. Il m'a paru durer une éternité. Elle se décolle de moi et me chuchote à l'oreille qu'elle doit s'en aller.

 


- Quand te reverrais-je ? Lui demandais-je.
- Bientôt. Dit-elle en souriant.

 


Elle sort mon portable de ma poche et créer un contacte à son effigie et m'indique son numéro.

 


- Appel moi, si tu l'ose.

 


Sur ces mots, elle me laisse seul sur la piste. Lorsque je regarde mon portable, je remarque qu'elle n'a pas indiquer son nom mais « Mademoiselle ».

 

 

 

 


A SUIVRE ..

 

NaLu Week 2017 : Jour 1 - Nostalgie

Tags : NALU WEEK - JOUR 1

One Shoot 8 : Damaged ( NaLu Day - 26 juin 2017 ) 26/06/2017

Damaged

 


One Shoot 8 : Damaged ( NaLu Day - 26 juin 2017 )

 


Il m'a planté. Il m'a abandonné. J'aurai tout fait pour lui, il lui suffisait de demander. Il a voulu que je crois en lui même si tout ce qu'il me disait était des mensonges. Il a voulu me faire commettre un meurtre. Oh bébé, aujourd'hui je tuerai pour toi.
Il m'a utilisé et abandonné. Je suis endommagée, détruite. J'attends mon heure dans le couloir de la mort.
A mes yeux même quand il avait tord, il avait raison. Les mensonges devenaient vrais, du moins je voulais y croire. Je serais toujours derrière lui car je sais qu'il est derrière moi et me protège. Je crois en lui, je l'aide à construire cette voie même si ce n'est pas la bonne. Tous les soirs, je prie pour lui.
Dans son lit, face à son regard onyx désarmant, je croyais chacune des paroles qu'il me soufflait à l'oreille. Un simple baiser me faisait oublier le reste du monde.
Malgré toutes les batailles que nous avons perdues, tous les corps que nous avons du cachés, je serais toujours là pour lui. Je l'ai aidé et je l'aiderai encore à mener à bien ces moindres plans.
Je m'en fiche que ces intentions font du mal aux autres, même si des victimes, ou des dommages collatéraux comme il aime les appelés, sont nécessaires.
Face à lui lors de notre première soirée romantique, il m'a tendu un revolver et je l'ai saisis avec envie. Je voulais réellement lui faire plaisir. Il m'a demandé si je serais capable de tuer pour lui. Il voulait le chaos. Il voulait mettre le feu au monde entier. J'aurais été capable de lui tendre l'allumette. J'aurais fait n'importe quoi pour ces prunelles onyx qui se perdaient si souvent dans mon regard noisettes.
Notre premier baiser était enflammé. Il m'a plaqué contre le mur froid en métal d'un entrepôt désinfecté. Ces lèvres se sont ruées sur les miennes. Mes mains ont glissés jusqu'à sa nuque et ont caressés sa chevelure rose flamboyante. Sa main droite agrippait mes fesses, sa main gauche ma hanche. Nos lèvres se sont offertes un balais brûlant de désir. Lorsqu'il mit fin au baiser, il me regarda un instant et je me perdais dans son regard de braise avant qu'il ne me souffler à l'oreille que, désormais, je lui appartenais. Depuis ce jour j'ai su que ma vie ne serait plus jamais la même.
Je me souviens que lorsque j'étais enfant, ma mère me bordait et me soufflait qu'un jour je trouverais un homme qui me comblera de bonheur. Je suis sûre que ce n'est pas exactement la vision qu'elle avait du gendre parfait mais je m'en contenterai.
Il est tout ce qu'il me reste. Il est mon passé et mon avenir.
Aujourd'hui, je porte à ravir la dernière combinaison à la mode, si j'en crois le style de l'endroit où l'on m'a conduite. Une superbe combinaison orange avec un jolie numéro inscrit en noir. Attention, le numéro est absolument unique ! Je vis dans une ridicule chambre tout en métal sans la moindre intimité. Les murs sont des barreaux de métal. Ma seule connexion avec l'extérieur est la minuscule lucarne présente au dessus du matelas miteux qui me sert de lit. Je regarde par la petite fenêtre. C'est peut-être la dernière fois que je vois la lumière du jour. Je laisse le soleil réchauffer mon teint pâle. J'aurai aimé avoir le temps de m'allonger au soleil et espérer obtenir un teint halé. Je suis sûre qu'il aurait adoré.
Je me rappelle qu'après ce baiser sulfureux, il m'avait jeté sur un matelas qui trônait là pour on ne sait quel raison. Je l'avais laissé me déshabiller, m'observer totalement nue. Il s'était allongé sur moi et s'était emparé de ma virginité en quelques secondes. Je me cramponnais à son dos, enfonçant mes ongles dans sa chaire. Il tirait sur mes longs cheveux blonds pour que je penche ma tête en arrière lui offrant ainsi mon cou. Il y avait laissé plusieurs marques de son passage, une manière pour lui de faire comprendre à quiconque s'approcherait un peu trop près que je suis déjà prise. Il m'avait alors demandé « Et si je décidais de tout arrêter ? ». Je lui avais répondu que je le soutiendrais quoi qu'il arrive. Il m'avait redemandé «  Et si je tombais au sol ? Et si je n'étais pas capable de supporter tout ceci encore une fois ? ». J'avais passé ma main sur sa joue en lui promettant mes épaules pour l'aider à supporter le poids de son mode de vie. Je lui avais dit « Regarde dans mes yeux, tu me tue. Tout ce que je voulais c'était toi. ». Je voyais qu'il était sur le point de craquer. Il n'avait jamais su exprimer ces sentiments ouvertement. Il le faisait à sa manière en m'offrant une fille qui avait osé le toucher, à torturer. Il scella alors nos lèvres encore une fois mais ce baiser était différent. Je sentais qu'à travers ce baiser, il me promettait monts et merveilles. Il s'est détaché de mes lèvres et m'a achevé en un dernier coup de reins. J'avais su que c'était pour toujours. Quoi qu'il arrive, pour toujours et à jamais.
Tout le long de notre relation, cela avait été comme une fièvre. Mais pas de celles qui sont douloureuses et qui nous empêche de bouger. Juste un petit peu de douleurs et beaucoup de folie. Il m'avait fait me sentir vivante. C'était comme si je ne pouvais plus vivre sans lui.
C'est amusant. Il est celui qui est endommagé mais je suis la seule qui est besoin d'être sauvée.
C'est l'heure. Un des gardien vient me chercher et me met des chaînes aux poignets et aux chevilles. Il me tient par le bars et me force à avancer dans le long couloir. Je sais que je ne ferai ce chemin qu'une seule fois. Personne ne revient de cette salle du fond du couloir. Les combinaisons oranges qui en sortes sont dans de grands sacs noirs et partent direction l'incinérateur. Je passe devant les autres cellules. J'entends ces horribles hommes me souffler des atrocités à l'oreille. Jamais mon gangster à moi ne m'aurait parlé ainsi. Mon seul regret est de ne pas l'avoir vu une dernière fois. On me fait entrer dans une salle plutôt étroite. Le seul meuble présent est un brancard. Le gardien avec sa main dans mon dos, me pousse en avant. Je m'assois sur le brancard et un homme en blouse blanche m'installe une perfusion en intraveineuse. C'est alors que je remarque ces yeux. Son globe oculaire droit à le fond de couleur noire. C'est assez rare de se faire tatouer le fond de l'½il. Je ne connais qu'une seule personne qui l'a fait : l'homme de main de mon gangster préféré. Je lui demande alors « Vous êtes le diable ? ». Il lève les yeux vers moi et me répond qu'il vient de sa part. Je me sens d'un coup beaucoup plus calme. Je pensais qu'aujourd'hui serait mon dernier jour sur terre mais il n'en ai rien. Il est là quelque part, attendant le bon moment pour se montrer et me secourir. J'ai eu raison de ne pas douter de lui.
L'homme en blouse blanche me demande de m'allonger, je m'exécute. Je regarde la produit monter dans le petit tuyau transparent jusque dans mes veines. Cela aurait du être une dose létale mais il n'en est rien. Je sens le liquide pénétrer dans mon corps. Je pers la notion du temps et ma vue divague. Je pers connaissance.
Lorsque j'ouvre les yeux, il est là. Je suis allongée sur le brancard, visiblement dans un avion. Lui, est assit à côté de moi et me tient la main, les yeux clos. Je l'appelle : « Natsu ? ». Soudain, il ouvre les yeux et me prend dans ses bras. Alors qu'il me lâche, je retire la perfusion dans mon bras et me jette sur ses lèvres. Il se penche à mon oreille et me susurre un « Tu m'as manqué, ma Luce. ». Je retire alors ma combinaison orange, dévoilant mes nombreux tatouages dont un en particulier juste au-dessus de mes reins. « Property Of Natsu ». Il me tire vers lui et dépose un baiser sur le tatouage. Je souris. J'enfile les vêtements qu'il m'a apporté. Il me prend ensuite dans ses bras. Je lui demande alors quel est notre destination. Il me répond : « Le diable va se promener dans la cité des anges. », un sourire démoniaque plaqué sur son visage. Je n'ai pas fini de m'amuser avec lui.

 

 

 

 


FIN DU ONE SHOOT

 

***

 

J'espère que ce petit OS pour le NaLu Day 2017 vous a plu. Dites moi tout dans les commentaires !

 

***

 


One Shoot 8 : Damaged ( NaLu Day - 26 juin 2017 )

Tags : One Shoot - NaLu Day 2017

School fiction 1 Chapitre 31 : Un amour au-delà des mots 10/06/2017

 
School fiction 1 Chapitre 31 : Un amour au-delà des mots

 


{ Point De Vue De Lucy }

 


Je me réveille lentement dans des bras chaud. Une odeur de mâle m'emplit les narines. J'ouvre les yeux. Natsu dort toujours. J'en profite pour le réveiller en le couvrant de baisers. Il commence à remuer et je crois avoir le temps de m'enfuir lorsqu'il agrippe mes hanches avant de passer au-dessus de moi. Il grogne et loge sa tête dans mon cou.

 


- Quelle heure est-il ? Grogne-t-il.
- Assez tôt pour t'embêter. Dis-je en souriant.
- Tu vas me le payer un de ses quatre.

 


Sur ces mots doux, il se lève du lit et c'est à ce moment que je découvre qu'il n'avait qu'un caleçon. Je rougis. Oh mon dieu ! Qu'est ce qu'il est canon, même de dos ! Il s'en va dans sa chambre par la porte secrète. Je le suis et lui subtilise un de ses tee shirt. Je l'enfile et descends en trombe dans le salon pour rejoindre Grey et Jubia sur la terrasse. Je ne vous ai pas encore parlé de la terrasse ! Elle donne droit sur la mer. Un délice pour les yeux ! Je m'installe sur une chaise et salue le couple. Grey est allongé sur une chaise longue et cache son visage dans le cou de Jubia qui est assise entre ses jambes contre son torse nu. Il n'est visiblement pas encore habitué au soleil de midi.

 


- Alors Grey, on assume pas sa petite soirée ? Dis-je en riant.
- Tu peux parler ! Toi et Natsu vous êtes partis tôt ! On s'est couché il y a trois heures seulement.
- D'ailleurs, qu'est ce qu'il se passe avec Natsu du coup ? Me demande Jubia.
- On s'est fait des papouilles, c'est tout.

 


Elle me regarde avec des yeux brillants lorsque Natsu arrive, torse nu avec ses lunettes de soleil. Je me lève et m'approche de lui.

 


- Dis-leur toi qu'on a fait que des petites papouil- Commençais-je.

 


Il m'a saisit par la taille, m'a basculé en arrière et m'embrasse fougueusement. On dirait une bête sauvage qui marque son territoire devant les autres mâles. J'aime ça. Jubia est bouché bée.

 


- Alors vous êtes ensemble maintenant ? Demande-t-elle.
- Oui ! Dis Natsu tout fière. T'as compris Grey ? Elle est à moi seul maintenant !
- T'inquiètes l'animal. J'ai déjà ce qu'il me faut.

 


Natsu voulu s'énerver mais je l'embrasse pour lui faire oublier la remarque de notre ami. Il répond à mon baiser puis me lâche enfin pour que je puisse respirer.
Nous avons dormi toute la matinée ce qui nous a empêché de visiter la ville comme l'avait prévu Natsu. Nous mangeons donc rapidement face à un panorama de rêve. Nous allons ensuite tous enfiler nos maillots de bains pour la séance de banane tractée. Nous marchons en direction de la plage. Grey tient la main de Jubia. Ils sont vraiment mignons. Et, il y a nous. Natsu me porte comme un sac à patate tandis que je martèle son dos pour qu'il me lâche. Il finit par me reposer à terre tant son dos rougit sous mes coups.
Nous arrivons près d'un petit cabanon où nous attend un homme et des gilets de sauvetage. Grey explique ce que nous voulons faire même si je n'ai aucune idée de ce que c'est exactement. Le moniteur nous donne des gilets de sauvetages. Lorsque j'enfile le mien, Natsu ne peux s'empêcher de rire. Je n'arrive pas à le fermer à cause de mon imposante poitrine. Je lui lance le gilet au visage pendant que le moniteur m'en donne un plus grand. Une fois parés, il nous aide à monter chacun notre tour sur la banane tractée. Nous devons nous asseoir sur une banane gonflable à califourchon pour nous promener au milieu de l'océan ? Très rassurant. Jubia est montée la première suivit de Grey. Je me suis placée derrière lui puis Natsu s'en ajouté. Le bateau qui nous tire démarre et s'éloigne du bord pendant que j'élabore un plan pour me venger de Natsu. Lorsque nous sommes assez loin de la plage, le moniteur accélère et prend des virages serrés pour nous faire lâcher. J'ai faillit tomber dès le premier mais alors que j'avais lâché la corde de maintien, je me suis écrasée sur le torse de Natsu qui, heureusement, à tenu le choc.

 


- Ben alors Luce, on ne sait pas s'accrocher ? Me dit-il en riant.
- Tu vas voir toi. Lui répondis-je en souriant.

 


Tandis que le moniteur redémarre à toute vitesse, je me laisse glisser vers l'arrière sans lâcher la corde. Résultat, je m'écrase violemment contre Natsu qui lâche prise. Il se fait éjecter de notre embarcation tandis que je lui fais signe en souriant depuis la banane. Malheureusement pour moi, je n'avais pas vu Grey qui me fonçait dessus et en moins de deux, je me retrouve à l'eau. Le moniteur s'arrête.

 


- Bon ben, j'ai gagné ? S'écrie Jubia, la dernière sur la banane.

 


Je ris à sa remarque. Le moniteur nous aide à remonter sur la banane et essaie à nouveau de nous faire chuter durant près d'une heure. Il nous ramène ensuite sur la plage et nous lui rendons les gilets de sauvetage avant de repartir pour la villa.
Une fois sur place, Grey prépare un barbecue avec Natsu. J'observe la mer, appuyée contre le garde-fou avec Jubia.

 


- Tu crois que c'est la bonne cette fois ? Lui demandais-je.
- Comment ça ?
- Tu crois que je peux lui faire confiance ? Qui me dit qu'il ne va pas me lâcher dès que je lui dirais « non » ?
- Personne. Seulement, une relation se base sur la confiance. Tu vas devoir la lui accorder. Dit-elle en posant sa main sur mon épaule.

 


Je lui fait un rapide baiser sur la joue pour la remercier de ses conseils. Jubia donne toujours de très bons conseils.
Les garçons nous appellent pour manger et nous nous installons à table. Nos rirent éclatent durant tout le repas et se font emportés par le vent. Une brise légère finit de nous convaincre que nous devons retourner à l'intérieur. Nous nous disons bonne nuit et je vais dans ma chambre.
J'entends la porte se refermer derrière moi et je me retourne d'un seul coup. Natsu est là, torse nu, appuyé sur la porte, me fixe d'un regard perçant. Il n'ose pas me parler mais je sais très bien pourquoi il est ici. Il baisse les yeux intimidé de vouloir me demander une telle chose après ce que nous avons vécu tous les deux. Je m'approche de lui et colle ma poitrine à son torse. Il relève les yeux et plonge son regard dans le mien. Je passe ma main sur sa joue pour lui faire comprendre que je désire la même chose que lui et il se jette sur mes lèvres. Notre baiser est fougueux, sauvage, intense. Je passe mes mains sur son torse tandis qu'il place les siennes sur mes fesses. Sans même me concerter, il passe ses mains sous mes fesses et j'entoure son bassin de mes jambes en m'accrochant à sa nuque sans cesser de l'embrasser. Il me relâche en m'allongeant sur le lit en se place au-dessus de moi. Je l'embrasse à pleine bouche comme si ma vie en dépendait. Je le fais basculer sur le lit et me retrouve au dessus de lui. Il défait lentement le petit n½ud retenant ma poitrine dans mon haut de maillot de bain. Il passe ses mains sur ma poitrine et me refais basculer sous son corps. Il dépose un chemins de baisers depuis la commissure de mes lèvres en passant par mon cou, ma poitrine, mon ventre. Il me fait perdre mes repères. Tous ces contacts m'avaient réellement manqués. Il relève les yeux vers moi comme pour me demander l'autorisation de me dénuder totalement. Je lui accorde et nous nous retrouvons bien vite nus tous les deux.
Cette nuit-là, nous n'avons cessé de nous embrasser. Il n'a cessé de me souffler combien il m'aimait. Je gémissais sous ses caresses. Mon bonheur fut combler lorsque nos corps s'unirent à nouveau. Je ne le laisserais plus. Plus jamais.

 

 

 

 


***

 


FIN DE LA SCHOOL FICTION

 

***

 

Merci d'avoir suivi ma school fiction ! Une seconde est d'or et déjà prévue. Tu souhaites être prévenu(e) pour la suivante ? Laisse un commentaire !

 


School fiction 1 Chapitre 31 : Un amour au-delà des mots


Tags : School fic 1

Fiction 6, Chapitre 3 : Mes démons 20/05/2017

Fiction 6, Chapitre 3 : Mes démons

 


Je repousse violemment mon père.

 


- C'est bon, je ne suis plus une gamine ! M'écriais-je en me relevant.

 


Mon père me regarda d'un air ahurit. Il ne m'a certainement jamais vu dans cet état. Je le vois alors se lever et s'asseoir à son bar privatif qu'il a fait installer dans notre salon l'année passée. Il se sert un verre de whisky.

 


- T'en veux un ? Me demande-t-il sans même me regarder.
- Oui.

 


Je le rejoins sur les petits tabourets. C'est ça mon père. Un homme sincère et bon en apparence alors que la vérité est bien plus sombre. Depuis la mort de ma mère, il n'a jamais su quoi faire lorsque je me met en colère. Il paraît que je suis son portrait craché lorsque j'enrage. J'avale mon verre d'un seul coup puis je monte dans ma chambre chercher des affaires. On ne pourra pas vraiment dormir ici avec la porte d'entrée explosée. Mon père ne veux pas payer de chambre d'hôtel et je ne me suis pas fait d'ami à l'université en lesquels je peux avoir assez confiance pour dormir chez eux. A vrai dire, si. Il y a Grey. Je n'ose pas lui demandé. Je n'ai pas vraiment le choix. Je décide de l'appeler.

 


- Oui Lucy ? Me dit Grey.
- Désolé de t'appeler si tard. J'ai un grand service à te demander.
- Je t'écoute.
- Un type a explosé ma porte d'entrée. Du coup, je ne peux pas dormir chez moi parce qu'il n'y a plus de porte d'entrée. Techniquement, elle est encore là. Juste au sol. C'est une longue histoire. Enfin bref ! Je peux occuper ton canapé ?
- Oui bien sûr. Et ton père ?
- Il reste sur place avec la police.
- D'accord, je viens te chercher en voiture. Je serais là d'ici trois quart d'heure.
- Merci beaucoup Grey.
- Il n'y a pas de quoi !

 


Sur ce, il raccroche et se met en route. J'ai vraiment de la chance de l'avoir rencontré !
Je prépare rapidement un sac avec quelques vêtements et mes cours du lendemain. Je vais dans ma salle de bain désinfecter ma plaie à la main. Lorsque l'alcool à soixante dix degré ruisselle sur ma main gauche, je met ma main droite sur ma bouche pour ne pas hurler. La douleur est telle que je croyais que l'on me brûlait la peau à vif. Je m'arrête et place un bandage sur la main. Je descends ensuite, pose mon sac dans le salon et prend un balais pour aider mon père à nettoyer l'entrée en attendant Grey.
Trois quarts d'heure plus tard exactement, j'entends un klaxon devant chez moi. Je prend mon sac, je salue mon père et je rejoins la voiture de Grey. C'est une petite voiture grise de type citadine avec comme seule marque d'extravagance, une petite mouette en peluche accrochée au rétroviseur intérieur.
Je m'avance vers la portière passager et entre dans le véhicule.

 


- Salut. Désolé de t'avoir déranger aussi tard. Dis-je en attachant ma ceinture de sécurité.
- Oh merde ! C'était pas une blague en faite. Dit-il en regardant ma porte d'entrée.
- Non, malheureusement.
- Bon, raconte moi. Dit-il en démarrant le véhicule.

 


Je ne sais pas où commencer tant il s'est passé d'événements ce soir ! Je réfléchis un instant tandis que nous franchissons les limites de Magnolia.

 


- Il est revenu. Dis-je en fixant la route. E.N.D. est revenu.
- Il t'a fait du mal ? Me demande-t-il.
- Il m'a écorché la main mais c'est pas grand-chose. Dis-je le regard perdu dans la paysage nocturne.
- Et ton père ?
- Il n'a rien fait ! Il l'a même laisser me faire ça pour des stupides plans !
- Je suis sûr qu'il n'avait pas le choix.

 


Il avait prononcé cette dernière phrase avec un sourire et en déposant sa main sur mon genou. Quelques rougeurs apparaissent sur mes joues. Le reste du voyage se fait dans le calme.
Nous arrivons devant une petite maison à étage de couleur violette. Elle est simple mais très jolie. Tout le contraire dans mon immense maison dans laquelle je me sens à l'étroit.
Nous descendons du véhicule et il m'ouvre la porte d'entrée suivit d'un « Après vous, Princesse. ». Je fond ! J'essaie de ne pas trop le montrer tout de même.
L'extérieur de cette maison ne laisse en rien présager ce qui se trouve à l'intérieur. C'est à la fois moderne et chic. La première pièce que je voix est le salon dans les tons rouges et blancs. Magnifique !

 


- Bienvenu chez moi ! Me dit-il tout fière.
- C'est très beau.
- Merci. Je vais prendre le canapé cette nuit pour que tu puisse dormir dans ma chambre. Me proposa Grey.
- Tu n'es pas obligé !
- J'insiste !
- Et je pari que tu ne changera pas d'avis ?
- Exacte. S'exclama-t-il avec son plus grand sourire.

 


Résignée, je lui suis à l'étage jusqu'à sa chambre. Cette dernière est parfaitement assortie à son salon, seuls les tons diffèrent. La chambre est bleu ciel et blanche. Je m'assoie sur le lit pendant que Grey dépose mon sac devant le lit. Il voulait à tout prix le porter. Maman au secours ! Je vais passer la nuit chez l'homme parfait !
Je jette un coup d'½il sur le chevet pour y déposer mon portable quand je vois un cadre blanc orné de dorures avec une photo de Grey avec une femme. Je la prend délicatement et l'observe. La jeune femme à ses côtés à l'air à peine plus vieille que lui. Je dirais qu'ils ont deux ans d'écarts ? Elle a le même regard que lui, les mêmes cheveux ébènes. Grey s'assoie à coté de moi.

 


- C'est ma grande s½ur Ultia. Me dit-il en se penchant.
- Elle est très jolie. Vous vous ressemblez beaucoup. Lui dis-je en rougissant face à notre proximité.

 


Soudain, on entend le bruit de la porte d'entrée suivit d'un « Mini crotte ! Je suis rentrée ! Bouge tes fesses, on va au club ! ». Je regarde Grey en riant tandis qu'il rougit à une vitesse ahurissante. Il se lève et descend voir sa s½ur pendant que je le suis.

 


- Oups ! Désolé, je ne savais pas que tu avais ramené une fille à la maison. Ria sa s½ur.
- Je te présente Lucy. Elle a eu des dégâts dans sa maison et cherchait un endroit où dormir. T'en fais pas, elle dormira dans ma chambre et moi sur la canapé. Dit Grey calmement.
- Enchanté Lucy. Moi c'est Ultia.
- Ravi de faire votre connaissance. Dis-je gênée.
- Tu peux me tutoyer. Vous venez tous les deux dans ce cas ? Lucy, ça te dit d'aller en boîte ?
- C'est-à-dire que je n'ai pas emmené de tenue appropriée.
- T'en fais pas on va voir dans mon dressing.

 


Sur ces mots, elle me prend par la main et m'emmène à l'étage dans la pièce en face de la chambre de Grey. Et dire que nous avons cours demain ! On va être épuisés !
Ultia me fait essayer la moitié de son dressing lorsqu'on se met d'accord sur une robe rouge et noir à froufrous assez courte accompagnée de manchettes.
La grande s½ur de Grey est très sympas. On se comprends. Elle a assorti nos robes avec des couleurs différentes ; on aurait dit deux s½ur ! J'ai toujours voulus avoir une s½ur et Ultia m'a vraiment mise en confiance. Elle m'a raconté des anecdotes sur Grey : lorsqu'il était enfant, il se promenait toujours en sous-vêtements, tout comme son frère. Oui, Grey a un frère du même âge appelé Léon qui est parti depuis la rentrée pour faire ses études dans le royaume d'Alvarez. Ultia m'a montré une photo de lui. Il a des cheveux clairs et ses yeux sont différents de ceux de Grey mais je trouve qu'ils se ressemblent tout de même. Ultia m'a parlé de leurs parents qui sont décédés dans un incendie. Ces yeux s'étaient mis à briller pendant qu'elle me racontait ses souvenirs douloureux. Je l'avais prise dans mes bras en lui expliquant que ma mère est décédé lorsque j'avais cinq ans d'un cancer foudroyant. Elle m'avait frotté doucement le dos. On aurait dit qu'on se connaissait depuis toujours. Après cette séquence émotion, nous sommes descendus tandis que Grey nous attendait assit sur la canapé.

 


- Woua ! Je vois double ! Vous êtes magnifiques. Dit-il avec des étoiles dans les yeux.
- T'es beau aussi mini crotte ! Lui répondit sa s½ur en lui grattant la tête de son poing.

 


Il portait une chemise grise avec un jean. Cet ensemble le rendait chic.
Nous sommes sortit de la maison et nous avons prit la voiture. Ultia conduit tandis que je suis à l'avant côté passager et Grey à l'arrière. Elle avait mit une musique que je ne connaissais que trop bien. (Attack - Thirty Seconds To Mars  ) Nous avons chanté toutes les deux à tue-tête pendant les dix minutes de trajet.
Arrivés au club, nous avons montré nos cartes d'identités et nous sommes entré nous installer à une table. La musique était forte ; pour que Grey m'entende, je dois me coller à son corps, mettre mon visage à côté de son oreille en posant mes mains sur son torse. Je l'avais sentit frémir sous se contacte. Nous avons commandé nos boissons, vodka-redbull. Nous avons bu notre verre et enchaîné avec un deuxième avant d'aller danser. Grey m'invite en me tendant sa main que je saisis. Nous allons sur la piste et je colle mon corps au sien tandis qu'il place ces mains sur mes hanches. Son corps se déhanche au rythme du mien pendant que nous nous regardons, le sourire aux lèvres. Nous avons dansé tous les deux un long moment avant qu'il ne me propose de monter dans la salle de l'étage qui est le carré VIP. Grey connaît le propriétaire du club et il affirme que l'on aura aucun problème pour entrer. Effectivement, le vigile nous laisse passer et nous nous remettons à danser. Cette fois-ci, je met mes mains dans la nuque de Grey et le caresse de mes doigts tandis que lui remet ses mains sur mes hanches.
Le portable de Grey se met à sonner et il me dit qu'il va téléphoner aux toilettes. Je me retrouve seule sur la piste jusqu'à ce qu'un homme en costume ne m'apporte un verre. J'hésite puis le prend en voyant son badge du club. Je veux le remercier et il me dit que cela vient d'un homme assit à une des table du fond. Je lui demande de m'y conduire lorsque je découvre un homme en costume avec une chemise ouverte sur son torse et une chevelure rose flamboyante que je ne connaît que trop bien maintenant. Il me voit et un sourire s'étire sur ses lèvres.

 


- Ah ! Ma belle petite. Ton cadeau te plaît ? Me demande-t-il en se levant et en marchant dans ma direction.
- Qu'est ce que vous me voulez à la fin ?
- Bla bla bla bla bla ... bla ! Pourquoi te poses-tu tant de questions ? Viens t'asseoir avec moi. Dit-il en prenant ma main.

 


Je retire ma main de son emprise quand je vois son grade-du-corps mettre la main sur la crosse de son revolver.

 


- Calme toi, mon chou. Il ne va rien te faire sinon sa misérable cervelle va tapisser les mûrs. Me dit E.N.D. en m'entraînant sur la banquette.

 


Je dépose mon verre sur la table après l'avoir bu d'un seul coup. E.N.D. se met à rire. Je reste de marbre.

 


- Pourquoi moi ? Demandais-je sans aucune émotion.
- Je n'avais jamais vu pareille beauté. A la fois sauvage, indomptable et si vulnérable. Chuchote-t-il en passant sa main sur ma joue.

 


Je suis comme hypnotisée par ses yeux magnifiques semblables à de l'onyx. Je suis étrangement calme, sûrement les effets de l'alcool.

 


- Ma chère, ne t'imagine surtout pas que je t'aime. Dit-il en riant. Je n'aime rien ni personne. Je possède. Un jour, je viendrai te chercher et tu ne me quittera plus jamais.
- Ça j'en doute. Je ne vois pas pourquoi je resterais avec un criminel !
- Chut. Chuchote-t-il en déposant un doigt sur mes lèvres. Je ne suis pas un criminel, ton père oui. Crois moi, tu viendra avec moi. Tu me suppliera de t'emmener.

 


Je me perds dans son regard. Il se rapproche petit à petit de mon visage. Ses lèvres effleurent les miennes. Je me surprends à avoir envie de se contacte. Il sourit avant de s'éloigner et de se lever.

 


- Je dois partir maintenant. On se reverra très bientôt, je te le promet.

 


Il avait prononcé ses dernières paroles avec son plus grand sourire en passant sa langue sur ses lèvres. Il déposa un portable sur la table devant moi. Mais, c'est le mien ! J'allume l'écran pour voir qu'il a créé une fiche contacte à son effigie. Lorsque je relève les yeux, il a disparu.
Je me lève encore désorientée par cette rencontre et me dirige vers la sortie du carré VIP quand Grey émerge des toilettes.

 


- Ah ! Tu es là Lucy. Je te cherchais.
- Désolé, j'étais partie m'asseoir un instant. Mentis-je en baissant la tête.
- Ça ne va pas ? Dit-il en prenant mon visage pour me relever la tête.
- On peux rentrer s'il te plaît ?
- Bien sûr. On va chercher Ultia.

 


Il me fit un baiser à la commissure des lèvres et me prend la main. Nous mettons peu de temps à retrouver sa s½ur et nous rentrons chez les Fullbuster.
Arrivé à la maison, Grey m'accompagne jusqu'à sa chambre où je vais dormir. Je m'assois sur le lit tandis qu'il s'accroupit devant moi en mettant ses mains sur mes genoux. Nous nous regardons dans les yeux. Soudain, Grey se hisse sur mes genoux et s'approche de mon visage. Je glisse ma main sur sa joue et me rapproche à mon tour. Ses lèvres chaudes s'écrasent sur les miennes. Son souffle chaud se promène sur mon visage. Nous nous décollons, il me souhaite bonne nuit en m'embrassant sur la joue et referme la porte de la chambre. Je m'étend sur le lit, un sourire aux lèvres.

 

 

 

 


FIN DU CHAPITRE

 


Fiction 6, Chapitre 3 : Mes démons

Tags : Fiction 6

School fiction 1 Chapitre 30 : Le début de l'été 09/05/2017

School fiction 1 Chapitre 30 : Le début de l'été

 


* * * Bientôt la fin de cette fiction mes chers lecteurs ! Ne soyez pas tristes. J'ai déjà en préparation une nouvelle school fiction. J'ai également repris la fiction 3 et j'ai commencé la 6. Vous aurez encore des OS et des drabble. Bref ! Pas de quoi s'en faire ! Merci de votre soutiens, même si je pense qu'après la pause d'un an que j'avais faite, il n'y a plus de lecteurs ici qui me suivent depuis le début de la fiction. Tant pis ! Je vais conquérir les c½urs de nouveaux lecteurs ! Toi qui lis ceci, merci d'être ici et de me soutenir en lisant et en commentant mes chapitres. MERCI ! * * *

 


 


{ Point de vue de Lucy }

 


C'est enfin les vacances d'été ! Je pense que nous les avons tous bien mérités après une année aussi mouvementée. Nous avons repoussé le départ de deux semaines pour que Natsu puisse faire ses travaux d'intérêts généraux. Ce dernier était tellement impatient qu'il a élaborer un programme en béton ! Nos deux mois de vacances scolaires se passeront à la plage entre séance de bronzage, jet-ski et soirées.
Je prépare mes bagages. Je termine ma valise lorsque j'entends un klaxon. Je me penche à la fenêtre de ma chambre pour voir la voiture de Grey. J'attrape ma valise, descends les escaliers et ferme mon appartement. Natsu m'aide à mettre ma valise dans le coffre et m'ouvre la portière. Il a totalement changé. Ce n'est plus l'odieux personnage que j'avais rencontré en arrivant dans ce lycée ! Il s'est métamorphosé en véritable gentleman. Je m'installe et salut Grey et Jubia. Nous partons direction la plage pour quatre heures de route. Je fais des jeux de cartes à l'arrière avec Jubia tandis que Grey et Natsu se chamaillent à l'avant. Nous nous rendons dans la maison de vacances de la famille Fullbuster. Le père de Grey est très riche, même si son fils ne s'en ai jamais venté, il s'en ai jamais plaint non plus. Ils possèdent une villa de vacances au bord de la plage.
Après plus de trois heures de routes, je tape sur la tête à Natsu pour attirer son attention. Il baisse son pare soleil pour me regarder dans le petit miroir.

 


- Qu'est ce qu'il se passe ma Luce ? Dit-il en souriant.
- On fait quoi demain, monsieur l'organisateur de programme ? Lui demandais-je.

 


Il sort une feuille de son sac à dos.

 

- Alors ... Demain, on visite la ville toute la matinée.
- Et l'après-midi ? Demande Jubia.
- C'est Grey qui a prévu. Dit Natsu en regardant notre chauffeur.
- Ce sera de la banane tractée. Mon père à réservé pour une heure.

 


Nous nous regardons avec Jubia avant de sauter de joie. Je n'ai jamais vu la mer à vrai dire. Mon père était toujours bien trop occupé pour m'y emmener ne serais-ce qu'une fois en plus de dix ans.
J'observe la mer depuis la fenêtre de la voiture. Cette magnifique étendue bleu donne une véritable sensation de liberté. On a l'impression que l'on pourrait s'y plonger et nager jusqu'au bout du monde.
Nous arrivons en ville. Grey nous indique qu'il suffit de la traverser pour arriver à la villa.
Une fois devant la demeure familiale, nous restons bouches bées. La bâtisse est immense ! Nous sortons de la voiture.

 


- C'est magnifique ! S'écria Jubia.

 


Grey lui sourit. Natsu passe son bras par dessus mon épaule et m'embrasse sur la joue. Je rougis.
Nous sortons nos bagages et nous entrons dans la villa. Il y a une immense entrée dont le sol était en marbre. Sur la droite se trouvait le salon et la gauche la cuisine. En face de nous se trouvait un escalier en marbre placé au milieu de la pièce. Il se divisait ensuite en deux : une partie sur la gauche et l'autre sur la droite donnant sur l'étage. Jubia et moi sommes bouche bées tandis que Grey sourit, quelque peu gêné.

 


- Oh putain la baraque ! S'écrie Natsu.

 


Je le regarde d'un air grave. Il s'excuse en se grattant la nuque avec son fameux sourire. Nous montons à l'étage. Grey nous dit que la maison est assez grande pour que l'on ait chacun notre chambre, ce après quoi Natsu avait l'air déçut. Je choisis d'ouvrir la première porte que je vit. C'était une magnifique chambre aux tons roses pâles et bleu pastel. Au milieu de la pièce se trouve un grand lit moderne deux places. A côté, un bureau et de l'autre un dressing. Quelque chose m'intrigue. Une porte se trouve à côté de mon lit mais ne donne pas sur le couloir. Je décide de l'ouvrir. C'est une autre chambre plutôt sombre dans les tons gris et noirs. C'est alors que Natsu sort du dressing.

 


- Lucy ?
- Euh ... oui ? Demandais-je, gênée de m'être faire prendre.
- Qu'est ce que tu fais ici ? Dit-il en souriant et en croisant les bras sur son torse musclé.
- Je voulais juste voir où menait cette porte. Bon je retourne dans ma chambre. Dis-je en me retournant.
- C'est ta chambre à côté ? Demande-t-il.
- Oui. Répondis-je sans me retourner.
- C'est bon à savoir. Dit-il avec un probable sourire.

 


Je retourne alors dans ma chambre, rouge comme une tomate. Osera-t-il me rejoindre pendant la nuit ? Je rougis davantage à cette pensée.
Nous passons le reste de la journée dans le salon à jouer à des jeux vidéos sur l'écran géant. Nous faisons des équipes filles contre garçons et nous leur avons montrés qu'il n'y a pas que les garçons qui sont bons aux jeux vidéos.
Ce soir, Grey veut nous emmener dans une boîte de nuit de la ville. Je me prépare avec Jubia dans ma chambre. Après une bonne heure, nous sommes fin prêtes. Je porte une robe plutôt courte dorée et noire tandis que Jubia porte une robe d'un bleu électrique. Nous descendons l'immense escalier alors que les garçons nous attendent en bas. Ils sont en jeans avec une chemise. Natsu est trop craquant. Grey prend Jubia par la main et l'emmène à la voiture. Natsu me prend dans ses bras. «  Tu es magnifique. » me chuchote-t-il à l'oreille. Je rougis pendant qu'il me dépose un baiser dans le cou. Il m'accompagne jusqu'à la voiture.
Après seulement dix minutes de conduite, nous voici arrivés à la discothèque. Nous entrons et nous dirigeons vers un des canapés. C'est alors que nous croisons Sting et ces nouvelles compagnes du moment.

 


- Hey, Natsu ! Grey ! Je ne pensais pas vous croiser ici.
- Nous non plus. Dis Grey. Tu es tout seul ?
- Non, je suis avec ces deux magnifiques créatures. Oh, et il y a Rogue aussi. Il est sur le canapé au fond. Allez donc le rejoindre.

 


Natsu me prend la main et nous nous dirigeons vers Rogue. Il nous salue et commande de l'alcool.
Natsu m'invite à danser. Je l'accompagne sur la piste. Une fois au centre, il me prend par les hanches et colle son corps au mien. Je rougis légèrement. L'alcool me fait plus d'effets que ce que j'aurais cru. Je ne me rend pas compte du temps que nous passons l'un contre l'autre. Tout ce que je peux dire, c'est que c'était génial.
Lorsque je commence à fatiguer, Natsu m'emmène au bar et m'offre un verre. Il ne me quitte pas du regard comme un enfant en admiration devant ces cadeaux de Noël.
Nous retournons sur le canapé avec les autres pour éviter que je ne m'effondre du tabouret au bar. Ma tête commence légèrement à tourner du à l'alcool. Natsu m'aide à m'asseoir puis se colle à moi. Nous ne sommes qu'amis. Pourtant ce soir, on aurait pu croire le contraire. Je reposais ma tête sur son épaule. Il avait sa main posée sur mon genou.
Nous passons une bonne partie de la nuit à boire jusqu'à ce que le videur nous jette dehors parce que Grey, Sting et Rogue ont commencés à se battre. Grey invita alors Sting et Rogue chez lui. Nous finissons tous dans le salon de Grey. Sting commence à fumer du cannabis et en donne à tous le monde. Je refuse d'abord. Natsu me dit que je ne suis pas drôle et tire une latte. Il me regarde avec une lueur de défis. Je décide alors de me lancer.
Et voilà où j'en suis. A danser et chanter avec Natsu devant nos amis défoncés. Il colle son corps à moi et chante avec moi « Smells like teen spirit» de Nirvana.
A la fin de la chanson, je perd l'équilibre lorsque Natsu me rattrape au dernier moment. Il m'aide à monter dans ma chambre et à me mettre en pyjama. Nous sommes tellement éméchés que nous avons perdu tout sens de la pudeur. Je m'allonge dans mon lit tandis que Natsu passe par la porte secrète pour rejoindre sa chambre.
Plus tard dans la nuit, je sens le matelas remuer mais je suis trop fatiguée pour ouvrir les yeux. Bien évidement cela ne peut être que Natsu. Il se rapproche de mon corps tandis que je me colle à lui.

 


- Nat', qu'est ce que tu fais là ? Demandais-je.
- J'ai besoin de savoir un truc.
- Quoi ?
- Tu ... tu étais vraiment enceinte ? Me demande-t-il.
- ... Oui. Lui dis-je après un moment d'hésitation.
- Tu vas le garder ?
- ...
- Luce ... j'ai besoin de savoir.
- J'ai avorté lorsque j'étais à l'hôpital.
- ... Ça a du être horrible.
- Grey est resté avec moi.

 


Il passe ses bras autour de mon corps et me serre un peu plus contre lui. Il m'embrasse sur le front à plusieurs reprises. Je finis par relever ma tête petit à petit. Il continue jusqu'à arriver sur mes lèvres. Le premier baiser fut doux et sincère. Il s'écarta un instant comme s'il avait commis une erreur.

 


- Luce... désolé, je ne veux pas te forcer. Me dit-il.
- Embrasses-moi idiot.

 


Il ne se fit pas prier et le deuxième baiser fut plus sauvage, plus ardent, comme s'il me consumait. Nous nous arrêtons après celui-ci et nous nous endormons dans les bras l'un de l'autre.

 

 

 

 


FIN DU CHAPITRE

 


School fiction 1 Chapitre 30 : Le début de l'été

Tags : School fic 1